Les plages colorées représentent les espaces où se répartissent principalement les musulmans indiens. Le terrorisme qui sévit en Inde depuis une vingtaine d'années vient du conflit cachemiri et de l'extrêmisme hindou (le fait le plus marquant étant la destruction de la mosquée d'Ayodhya le 6 décembre 1992).

Depuis 2001, les attentats islamistes radicaux se multiplient. On voit distinctement les deux espaces les plus touchés : le foyer septentrional, de New Delhi au Cachemire, et le foyer occidental entre Gujerat et Maharashtra. Auquel on doit maintenant ajouter Hyderabad et d'autres sites isolés.