Encore quelques cartes qui vont vous montrer l'extrême fragilité des économies des pays de l'Est et du centre de l'Europe.. On se rappelle l'exemple de l'Allemagne et de l'Autriche des années 30 avec leur économie d'endettement et la mainmise des banques états-uniennes sur leur économie ...

Part des actifs détenue par les banques étrangères (en % du total des bilans bancaires). Les banques occidentales ont acheté des banques locales depuis la fin des années 1990 et accordé des prêts. Mais les risques de défaillances sont tels, à l'automne 2008, qu'elles pourraient être tentées de rapatrier leurs capitaux. Dans ce cas, les nouveaux membres de l'UE sont susceptibles de connaître le même problème que l'Allemagne et l'Autriche en 1928-29-30 ... Les banques (Raiffeisen pour l'Autriche, UniCredit pour l'Italie entre autres) exigent maintenant des garanties beaucoup plus strictes et rejettent tout prêt hypothécaire dans ces pays nouveaux membres ... Elles observent des règles prudentielles sévères après avoir prêté à tout va ...

Le déficit des balances des paiements courants montre l'extrême fragilité de ces économies.

Plus les CDS (Credit Default Swaps) sont affectés d'indices élevés, plus les pays inquiètent les investisseurs qui vont s'en détourner.