Un Anelka qui simule dans la surface pour obtenir un penalty imaginaire (qu'il n'obtient pas, Dieu merci).

Un Schillaci hors jeu au début de l'action qui amène le but ...

Un Henry qui contrôle du bras puis (comme ça ne suffit pas) de la main pour faire une passe décisive (Dieu et sa main seraient-ils de retour, 23 ans après celle de Maradona ?).

Belle image de "la France qui gagne".

Dans le genre, on préférera la geste héroïque de l'équipe de France de Handball qui, peut-être, a inspiré le support de "la pire publicité de l'année en Angleterre" (la publicité de Gillette a ainsi été élue en décembre 2008), l'amoral Thierry Henry ...

Dans le cours de ce matin, l'un de vous m'a demandé s'il était possible de parler de "mal nécessaire" quand nous évoquions le trafic d'armes de l'Angolagate ? Je crois que ma réponse était trop pétrie de vertu surannée. L'exemple de ce soir et la joie qui anime des supporteurs qui ont eu tout le loisir de voir et revoir la main de T. Henri sur les écrans géants du SDF (Stade de France) tendent à prouver que le "mal nécessaire" est parfaitement admis par une bonne partie de ceux qui regardent le football. Décidément : la fin justifie les moyens. J'espère que vos cours d'éthique en école de commerce vous permettront de lutter contre ce travers qui fait douter des valeurs véhiculées par la France (théoriquement ...).

C'est rageant : nous allons subir encore une fois une longue campagne marketing pour le départ de ces catastrophiques représentants internationaux de notre beau pays en Afrique du Sud. Menés par des tricheurs sans aucune honte. Quel beau sport ...

Tiens, ça me rappelle le coup de boule de Zidane en finale 2006. très bel exemple aussi ! Décidément quel beau sport !

Mais ceux qui se sont contentés de voir le match n'ont pas eu la cerise sur le gâteau ... C'était la conférence de presse d'après-match donnée par Raymond Domenech : totalement incapable et surtout refusant de répondre aux questions posées en anglais ... Encore une belle image d'un pays handicapé des langues étrangères (l'anglais !!!).

Honte et ridicule seront les maîtres-mots de la soirée.

Pour aller plus loin et chasser ces images déplorables, vous pouvez lire avec intérêt cet ouvrage de Pascal Boniface :

Et VIVE L'IRLANDE !!!