D'abord une réflexion : tentez de respecter un code couleurs pour que votre carte, même complexe, soit lisible.

Tout d'abord : délimiter les pays du MO : j'ai choisi le jaune.

J'ai choisi le vert pour évoquer les tensions :

le pivot moyen-oriental est caractérisé par ces tensions : celles qui sont issues du fondamentalisme religieux, celles qui viennent du terrorisme qui essaime à travers le monde via des foyers de terrorisme (vert clair) ou des attentats (sphères vertes pour les plus meurtriers revendiqués par Al-Qaïda, ainsi que les situations de conflits recensées par l'HIIK.

Le violet représente les gisements et exportations d'hydrocarbures du Moyen-Orient dans le monde mais le bleu, couleur proche, montre les solutions alternatives pour s'approvisionner en hydrocarbures dans d'autres zones (gisements, accords commerciaux et conduites)

En rouge et rose : les pivots alternatifs ainsi que (par glissement sémantique et pour rappeler les évolutions de la pensée de Mackinder), un nouveau heartland en gestation. On peut y ajouter les liens internationaux qui se nouent sur fond de contournement des pays du Golfe et des EU ou sous forme de retour dans le jeu des ennemis affichés des EU.

J'ai réservé le gris aux EU et à leur vision du pivot global d'après Brzezinski. En hachures horizontales : les EU et leurs alliés dans la région.

Plus quelques symboles : conflits depuis 2000 sous formes d'explosions, bases militaires occidentales (mini-drapeaux), cercles gris pour les isthmes et détroits stratégiques, drapeaux pour rappeler les appétits de quatre puissances sur les deux pivots alternatifs les plus importants.