Ça y est : François Fillon l'avait dit en 2007. Ce n'était pas encore le cas et la dette dépassait à peine 1150 milliards d'euros. Il en avait rêvé (cauchemardé serait plus juste) ; Bercy l'a fait : LA FRANCE EST EN FAILLITE ! Au 31 décembre 2009, nous en étions à 1457 Milliards d'euros de dette publique ...

Ce matin, pour la première fois, la dette française n'a pas pu être refinancée sur les marchés internationaux ! Bercy n'arrive plus à placer nos bons bons. Nous demandions juste aux marchés de nous prêter de quoi payer l'intérêt de nos dettes précédentes selon le bon vieux principe de la cavalerie. Mais avec un déficit de plus de 140 Milliards d'euros en 2009 et un déficit annoncé à plus de 117 Milliards en 2010, cela devait arriver.

On guettait depuis l'automne le sort des PIGS (Portugal, Ireland, Greece, Spain) sans se rendre compte que tout allait venir de la France !

Comment en sortir ?

Pas de problème ! Il va falloir augmenter les recettes et diminuer les dépenses.

Augmenter les impôts par exemple n'est pas chose trop difficile à imaginer. Prenons tout de suite un pari : si on ne veut pas s'attaquer au sacro-saint seuil de 50% de revenus reversés au titre de l'imposition (je signale qu'aux États-Unis en conséquence de la crise de 1929 : le taux d’impostion marginal était passé de 25% en 1931 à 79% en 1936 ! et même 95% en 1944 et 1945 !), il ne restera plus qu'une solution : s'attaquer à la TVA en l'augmentant (après consultation de nos partenaires européens quoique, dans le sens de l'augmentation, ça ne devrait pas poser de problème ...).

Pourtant, quand on regarde l'historique du taux marginal, on se dit qu'il y a de la marge ...

Nous étions encore à 60% sous Valéry Giscard d'Estaing (sans compter l'augmentation à 75% sous le gouvernement Raymond Barre lors de la crise sévère du deuxième choc pétrolier en 1980 !!!) ...

Diminuer les dépenses : cela consistera à réduire le nombre de fonctionnaires par exemple ou à poursuivre les coupes sombres dans certaines dépenses de fonctionnement de l'État (en faisant des regroupements qui, jusqu'à présent, ne se sont pas toujours révélés très efficaces ...)

C'est là que je vous demande de vous rappeler de La Stratégie du choc, le livre de Naomi Klein, qui expliquait comment un bon vieux choc économique ou une bonne vieille crise environnementale aidait à faire passer les réformes qu'en aucune autre période on n'aurait pu faire accepter par la population ... et toujours pour aller vers plus de libéralisme économique et financier (le même libéralisme qui a montré sa faillite en 2007-2008-2009).

Au moins pourrez-vous dire que, depuis 2007, on vous avait prévenus !

Bonne année à tous ! Nous sommes devenus la risée de la zone Euro ... L'année commence bien. Même les pays du "Club Méd" cher à Helmut Kohl sont mieux lotis que nous ... Guettons maintenant la réaction européenne : que fait-on quand un pays majeur de la zone euro est (non pas en faillite car la France n'est pas une "vulgaire" société ou personne physique mais ..;) en banqueroute ?

Cocoricouac !

À moins que ... Silence sur tous les médias : la nouvelle tombée sur France Culture à 14h20 ce 9 janvier serait-elle un canular ou un simple teasing pour une émission sur l'état des finances publiques ?

Le plus fort, c'est que cela paraisse plausible ...

Renseignements pris, il s'agissait bien d'un canular ! Si on ne peut plus faire confiance à France Culture maintenant ...