Le dirigeant historique d'Al Qaida est mort dans une opération menée par les Navy Seals américains sur le territoire pakistanais.

Il faut se souvenir de ce qu'affirmait Barack Obama dans la campagne présidentielle de 2008. Il était celui qui, le premier (et contre l'avis généralement partagé à cette époque), avait affirmé que les EU devraient intervenir au Pakistan voire bombarder des territoires pakistanais précis si Oussama Ben Laden ou des talibans y étaient localisés ou y avaient des bases arrières.

Le candidat Obama mettait au coeur du conflit afghan le concept de "profondeur stratégique" à travers un terme encore peu utilisé à l'époque : celui d'AfPak. Un espace stratégique qui réunissait Afghanistan et Pakistan, totalement indissociables dans la guerre d'Afghanistan du fait de la porosité de la dyade, notamment au niveau des zones tribales.

L'AfPak a montré sa pertinence dans la nuit et au petit jour du 2 mai 2011 dans la province de la Frontière du Nord Ouest dans la ville d'Abbottabad.

Ironie du sort et dérision ultime, Ben Laden a été tué dans une ville qui portait le nom du général James Abbott (1807-1896), l'un des Young Men de Henry Lawrence, qui avait réussi à pacifier et contrôler pour les Britanniques ce dernier territoire aux limites de l'Empire et de l'Afghanistan. Symbole de la victoire de l'occident au cours de la conquête de cette partie du monde dans le Grand Jeu. Symbole maintenant d'un coup longtemps attendu contre le réseau Al Qaida.

Pour mémoire : les attentats les plus meurtriers perpétrés par Al Qaida depuis 1993 ...

Plus une référence bibliographique pour en savoir plus sur la vie et "l'oeuvre" de Ben Laden. Scenario de Mohamed Sifaoui. Dessins de Philippe Bercovici. Chez 12bis.

Trois jours après le mariage du siècle, voilà l'enterrement du siècle ... Un mariage, un enterrement : signe de crise !

Et pour finir : un effet collatéral inattendu et qui nécessitera peut-être une nouvelle intervention ?