La définition d'un "pays émergent" est compréhensible (de façon intuitive) mais beaucoup plus complexe quand il s'agit d'approfondir la question.

Alors allons-y :

le premier critère de définition devrait être un PIB/hab inférieur à celui des pays développés. Le Rapport sur le développement humain du PNUD en novembre 2011 donnait une moyenne de 35 768 $ PPA /hab en 2009 pour les pays développés à IDH très élevé ou de 12 861 $ PPA /hab pour les pays à développement humain élevé.

le second critère serait une croissance économique rapide, ce qui rend possible un

troisième critère : celui de la convergence vers les IDH des pays développés : : moyenne 0.889, tandis que celle des pays à IDH élevé n'est "que" de 0.741.

De ce fait, avec un IDH de 0.897, un PIB/hab de 27 100 $ PPA /hab (soit à peine moins que la Nouvelle-Zélande et ses 28 993 $ PPA /hab), la Corée du Sud qui était considérée comme émergente en 1994 (quand la politique de Bill Clinton visait spécifiquement les grands marchés émergents pour assurer un avenir à la croissance américaine) ne fait plus partie de la liste. De même que Singapour dont l'IDH atteint 0.866 et le PIB/hab : 50 833 $ !!! Sur la carte des oppositions Nord-Sud, n'oubliez donc pas d'incorporer ces deux pays dans els nations du Nord, dorénavant.

Ensuite il faut bien comprendre que le concept est avant tout inventé dans le contexte d'une ouverture des marchés financiers et boursiers dans les années 1980. De ce fait, en dehors du FMI qui édite sa propre liste, les groupes bancaires et autres fonds de placements ont chacun leur propre liste, selon les marchés qu'ils prospectent (tous n'ont pas une envergure mondiale cependant).

C'est pourquoi la liste des pays émergents varie selon l'établissement considéré :

Pour le FMI :

Vous remarquerez tout de suite que, selon cette carte, le Zimbabwe fait encore partie des émergents ! Il convient donc de croiser les listes pour s'approcher au plus près d'une liste consensuelle ...

Pour la BNP Paribas :

Pour le Boston Consulting Group :

enfin, l'Oxford Business Group a un champ d'action beaucoup plus réduit sur le plan régional, et sa définition est sujette à caution. Ainsi, elle est le seul groupement à considérer que l'Algérie, le Nigeria et même ... le Sénégal (qui, rappelons-le, fait partie des PMA et donc ne peut logiquement faire partie des "émergents" ... bien au contraire !) sont des pays émergents ... :

En superposant ces quatre cartes, on peut déjà affiner la définition selon l'occurrence des pays dans les listes :

Ce qui nous donne, une fois éliminés les pays qui ne sont cités qu'une fois :

Pays dont il conviendrait d'exclure, si vous avez suivi la démonstration dès le début, la Corée du Sud qui sort des émergents par le haut, tandis que les autres États à double occurrence rejoindraient la liste par le bas ... Ainsi, l'Arabie Saoudite dont l'IDH est monté à 0.770 pour un PIB/hab de 23 480 $ PPA est manifestement un véritable pays émergent.